La Librairie les Insolites, un cabinet de curiosités

28 Rue Khalid Ibn Oualid (ex-Velazquez)
Tanger

C’est au coeur la ville de Tanger que se trouve niché un espace des arts et des lettres qui porte bien son nom. Ouverte depuis le 10/01/10, la librairie Les Insolites multiplie les symboles et les subtilités. À la fois espace d’exposition, boutique de livres et mini-papéterie, l’espace attire artistes, lecteurs et autres curieux. C’est en la compagnie de Stéphanie Gaou, propriétaire des lieux que nous découvrons l’espace ce jour là.

Librairie Les Insolites © Mehdi Drissi / Onorientour

Librairie Les Insolites © Mehdi Drissi / Onorientour

Un espace où les arts s’entremêlent

Avant même de rencontrer la gérante de la Librairie, nous avions l’impression d’en connaître les contours. Au gré des conversations avec les artistes qui y ont gravité, nous avions d’ores-et-déjà imaginé l’espace et notre ressenti se trouve rapidement confirmé. C’est une sorte « de cabinet de curiosités », nous confie-t-elle, un espace pour exposer et se rencontrer, faire converger les arts visuels et la littérature autour de conversations passionnées et de cafés fumants.

Si la Librairie accueille, en effet, régulièrement des séances de dédicaces avec des écrivains, elle vit également au rythme des expositions thématiques qui ornent ses murs. Loin du carcan académique de la littérature, la librairie Les Insolites est avant tout un espace d’échange et de rencontres qui explore de nouveaux sentiers artistiques.

Librairie Les Insolites © Mehdi Drissi / Onorientour

Librairie Les Insolites © Mehdi Drissi / Onorientourange

On y trouve des ouvrages d’ici et d’ailleurs et c’est avec un soin tout particulier que la littérature francophone du monde arabe y est mise en avant. Les auteurs marocains, connus et moins connus, jouissent en particulier d’un bel espace d’exposition mais la libraire tient également à rester objective; aussi bien dans les choix d’artistes qu’elle expose dans sa galerie que dans celui des écrivains proposés. Youssef Amine Al Alami, Abdelhak Serhane, Mohamed Lachkar, Mokhtar Chaoui, Hicham Tahir, tous ces auteurs contemporains se côtoient sur les étagères.

La sélection de livres ne se limite pas à une zone géographique, on y trouve beaucoup d’ouvrages sur le soufisme et un vrai espace accordé à la philosophie. Avec un rayon anglophone en expansion et un petit rayon arabe qui reste timide, l’espace explore aussi de nouvelles possibilités.

Librairie Les Insolites © Mehdi Drissi / Onorientour

Librairie Les Insolites © Mehdi Drissi / Onorientour

Tanger, l’inspirante

Si cette ville internationale est un symbole historique d’antan, elle renaît aujourd’hui après s’être laissée aller à une certaine léthargie. Dans la bouche de Stephanie, « Tanger est une ville qui a des convergences humaines, linguistiques et architecturales intéressantes » et la ville est aujourd’hui le théâtre d’un vrai renouveau. Et d’ajouter « L’essor et l’accompagnement vient davantage de Rabat et Casablanca; tandis que Tanger est le vestibule des artistes. »

Mais c’est justement ce bourgeonnement en devenir qui intéresse Stephanie. Ses contacts galeristes et ses liens avec les maisons d’édition lui permettent de créer des synergies entre les habitués du lieu. La librairie Les Insolites se propose donc comme une vitrine des jeunes pousses d’artistes, qui, arrosées de soleil et d’eau fraîche peuvent ensuite aller fleurir ailleurs.

« La librairie est comme Tanger, il faut y passer et s’en aller…
surtout pas y trépasser mais se surpasser. » Stéphanie Gaou

Librairie Les Insolites © Mehdi Drissi / Onorientour

Librairie Les Insolites © Mehdi Drissi / Onorientour

Join the discussion 2 Comments

Leave a Reply