B’chira Art Center au service de l’art contemporain

À 20 km du centre-ville de Tunis, un espace hors du commun accueille et met en valeur la création contemporaine sur trois larges et lumineux étages. Dans son jardin de 10 000 m, les visiteurs s’imaginent dans un petit format du musée en plein air de Hakone. Ici et là, de multiples sculptures d’artistes tunisiens guident le parcours des curieux qui se sont rendus à la localité de Sidi Thabet visiter l’espace indépendant : Bchira Art Center.

© Mehdi Drissi

© Mehdi Drissi

Historique du centre

Dès l’année 2005, Bchira Triki, artiste plasticienne autodidacte entame des travaux de rénovation de sa propriété. Confrontée à une quasi-absence d’espaces de travail et d’expositions qui soient ouverts à des disciplines multiples, Bchira décide d’agir et fonde BAC Art Center sous une structure associative. Cette organisation dont la mission consiste à promouvoir les artistes et l’accessibilité à leur langage, à la citoyenneté, la tolérance et la liberté inscrites dans son paradigme de valeurs. Son défi, diffuser ces principes pour les ancrer dans la société.

Bchira Trika sera vite rejointe par un autre artiste Mohamed Ben Soltane et tous les deux formeront la meilleure paire pour faire tourner la manivelle de cette galerie particulière. Visionnaires, ils pensent leur projet bien en amont de la révolution et travaillent d’arrache-pied sur la première exposition d’ouverture du centre. L’exposition titrait alors « Ouvertures » et révélait tout le potentiel d’une nouvelle génération d’artistes originale et prometteuse.

Inauguré en novembre 2011, à une période où une page se tourne pour la Tunisie, le centre d’art contemporain B’chira entame son premier chapitre.

Outre l’espace d’exposition et le jardin de sculpture, l’espace dispose d’un café culturel et d’une salle de conférences capable d’accueillir 500 personnes. À l’entrée, l’on découvre aussi un atelier de travail que plusieurs entreprises privatisent aujourd’hui pour des séances de team-building (séminaire d’intégration). Et sur ces mêmes tables de travail viennent également se défouler hebdomadairement les petites mains des écoliers du village.

B'chira Art Center © Mehdi Drissi

B’chira Art Center © Mehdi Drissi

Les projets du centre

Dès son ouverture, le B’chira art center candidate pour de nombreux appels à projets visant à dynamiser la scène culturelle et artistique tunisienne et attire l’attention de nombreuses organisations souhaitant accompagner le changement démocratique du pays du jasmin. Cette méthode de financement lui permet de garder son indépendance et de mettre en place des projets innovants, tout en développant un fort réseau international.

En mai 2013, ils présentent en collaboration avec l’IKSTD en Turquie un projet pilote dans le cadre du programme européen Tandem/Chaml. Ce projet commun a placé la critique au premier rang de ses priorités et comme étape du processus de réception de l’œuvre. Pour sa première édition, la coopération a abouti à la réalisation de l’exposition « Art as a critical force » qui a connu la participation de 13 artistes contemporains tunisiens et l’intervention de 8 vidéastes turques.

L’art devant ma porte قدام داري فن  est un autre programme de mini-biennale présentant plusieurs artistes du monde arabe comme Hamdy Reda d’Égypte, Mohamed Abdulla d’Irak, Mima Bamieh de Palestine… Amenées à faire des performances dans leur environnement proche, ces interactions avec leur voisinage et plus largement leurs échanges avec le public fécondent leurs œuvres et y insufflent un volet de proximité.

Toujours à l’avant-garde, l’équipe confirme vouloir accompagner toutes les formes d’expression artistiques non conventionnelles et encourage les installations, la photographie et la vidéo.

B'chira Art Center © Mehdi Drissi

B’chira Art Center © Mehdi Drissi

Leave a Reply